News et infos des sports mécaniques, F1, WRC, ERC, MotoGP, SBK... depuis 1998
Vous êtes ici : Accueil -> GT & Protos -> 24 Heures du Mans - Un peu comme à Hollywood...



24 Heures du Mans - Un peu comme à Hollywood...

D 21 juin 2016     H 06:44     A AFP     C 0 messages




agrandir

La Toyota promise à la victoire qui perd tout sur le fil, entraînant le sacre inattendu de Porsche : la 84e édition des 24 Heures du Mans a offert un scénario jamais vu, digne des meilleurs thrillers hollywoodiens.

"C’est pas possible !", a crié et répété le speaker officiel de la course, dimanche à 15h00 moins trois minutes, quand la Toyota sur le point de gagner s’est immobilisée à un tour de l’arrivée et que ses espoirs de victoire se sont envolés.

C’était du jamais-vu au Mans depuis 1923, ni même dans les 70 albums de BD de Michel Vaillant, le héros éternel du sport automobile.

Mais c’était bien réel, et ça se passait sous les yeux de quelque 263.500 spectateurs recensés par l’Automobile Club de l’Ouest (ACO), et de plusieurs acteurs américains dont Brad Pitt, qui avait donné le départ samedi, Patrick Dempsey, monté l’an dernier sur le podium du GT comme pilote, Keanu Reeves et Jackie Chan.

"On a pris la foudre", a résumé Romain Dumas, vainqueur malgré lui d’une course au dénouement inouï. A 15h00, dans le stand Porsche, il est tombé dans les bras de Marc Lieb et les deux coéquipiers se sont retrouvés par terre, hilares.

Au Mans, il faut aller au bout de l’épreuve, au bout du délire mécanique et technologique, sous peine de ne pas être classé. Même si on a fait 383 tours sur 384, à 220 km/h de moyenne.

Lavage sans eau auto et moto NOLINE

- Sausset, une histoire vraie -

Week-end sportif chargé oblige - en plein Euro de football en France et avec un Grand Prix de Formule 1 à Bakou, en Azerbaïdjan - les organisateurs avaient misé sur Brad Pitt pour être sûr que les retombées médiatiques soient à la hauteur de l’investissement, malgré la concurrence.

La star mondiale a été bien aidée dans la promotion de cette 84e édition par un casting de rêve, avec un champion du monde de football, Fabien Barthez, et un sextuple champion olympique de cyclisme sur piste, Sir Chris Hoy. Deux champions discrets et humbles qui ont mis les mains dans le cambouis, pour apprendre comment réparer en cas de panne à l’autre bout du circuit, et qui ont pris des risques en pilotant à 300 km/h dans les Hunaudières.

Et comme les organisateurs des 24 Heures du Mans ont une furieuse tendance à oser ce que d’autres ne se permettraient pas, un quadri-amputé âgé de 47 ans, Frédéric Sausset, a participé à la course et suscité un intérêt énorme dans les médias du monde entier, à la hauteur de son défi imaginé sur un lit d’hôpital.

Un pari doublement réussi car la performance -4 minutes au tour, soit 200 km/h de moyenne- et l’attitude irréprochable de Sausset sur la piste, ont été saluées par tous les pilotes professionnels qui l’ont souvent dépassé. "Je ne voulais pas polluer la course, alors j’ai fait attention", a dit le modeste Sausset, invité d’honneur sur le podium des 24 Heures.

En quelques jours, Sausset "a juste donné une leçon de vie à tout le monde", a confié Dumas admiratif. C’était le début du reste de la vie de Frédéric Sausset, ce n’était pas du cinéma.

Derniers articles sur: 24 Heures du Mans

23 juin – 24 Heures du Mans - Panis : ’Dans nos têtes, nous avons gagné !’

20 juin – 24 Heures du Mans - Alonso et Toyota l’emportent !

15 juin – 24H du Mans 2018 - IDEC SPORT en pole position !

14 juin – 24 Heures du Mans - On est prêt chez Larbre Compétition

7 juin – 24 Heures du Mans - IDEC Sport brille en journée test

Dernières brèves sur: 24 Heures du Mans

20 juin 2016 – 24 Heures du Mans - Le classement final

19 juin 2016 – 24 Heures du Mans - Classement à 00h00

16 juin 2016 – 24 Heures du Mans - Classement des qualifications 1

15 juin 2016 – 24 Heures du Mans - Le programme de la semaine

15 juin 2015 – 24 Heures du Mans - Classement final intégral

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Derniers articles

18 octobre 2018
WEC - Fuji : Larbre Compétition cinquième en LMP2

16 octobre 2018
Carrera Cup - Le plein de titres pour conclure cette saison anniversaire !

10 octobre 2018
Carrera Cup - Course poursuite inédite

9 octobre 2018
Carrera Cup - Champagne déjà sabré chez Martinet by Alméras

5 octobre 2018
Carrera Cup - Andlauer fait l’impasse sur la finale

2 octobre 2018
GT4 - Un week-end à oublier pour Ayari et Tardif

1er octobre 2018
Carrera Cup - Barcelone : Andlauer fait le plein de points

30 septembre 2018
Carrera Cup - Troisième victoire de la saison pour Rovera


Dernières brèves

20 juin 2016
24 Heures du Mans - Le classement final

19 juin 2016
24 Heures du Mans - Classement à 00h00

16 juin 2016
24 Heures du Mans - Classement des qualifications 1

15 juin 2016
24 Heures du Mans - Le programme de la semaine

8 mai 2016
WEC - Classement des 6 Heures de Spa

21 novembre 2015
WEC - Grille de départ des Six Heures de Bahrein

2 novembre 2015
WEC - Classement des Six Heures de Shangai

12 octobre 2015
WEC - Classement des Six Heures de Fuji


Mots clés

Epsilon Euskadi,

Bioracing Séries,

Grand Prix de Bahrein,

DART GP,

Jules Bianchi,

Grand Prix des Pays-Bas,

FOTA,

Formule 2,

Olivier Jacque,

Formule Nippon,

Ktm,

Rallye de Grande Bretagne,

Jenson Button,

Grand Prix de France,

Scuderia Toro Rosso,

Grand Am,

Max Biaggi,

Kenny Roberts,

Championnat de Belgique,

Championnat de France,

Historique,

Jaime Alguersuari,

Brawn GP,

Rallye de San Remo,

Alex Yoong,

Felipe Massa,

Volkswagen,

Manor F1,

Jarno Trulli,

Grand Prix d’Allemagne,

Grand Prix d’Espagne,

Seat Leon Supercopa,

Grand Prix d’Abu Dhabi,

Jorge Lorenzo,

Prodrive,

GP2,

Subaru,

Grand Prix de Corée du Sud,

Formule Renault,

Bimota,


Newsletter

Votre email :
S'abonner
Se désabonner