News et infos des sports mécaniques, F1, WRC, ERC, MotoGP, SBK... depuis 1998
Vous êtes ici : Accueil -> Course Auto -> Circuit - Le Drift en dix questions



Circuit - Le Drift en dix questions

D 22 mars 2014     H 08:02     A Patrice Girard     C 0 messages




agrandir

La rédaction du site www.ffsa.org vous propose de découvrir ou redécouvrir le Drift, cette discipline étonnante, devenue composante à part entière des activités sportives de la FFSA en octobre dernier. Jérôme Vassia, le Président de la nouvelle Commission fédérale dédiée à la discipline, répond aux dix questions que tout candide pourrait se poser.

1. Comment définiriez-vous le Drift ?
Le Drift, dérapage en français, c’est avant tout un style de vie où la liberté prime et où les différences se font essentiellement sur le pilotage, et non la mécanique. Le Drift, c’est emmagasiner un maximum de plaisir sans à avoir à supporter trop de contraintes. En Drift, tout le monde est en mesure de gagner, même avec une petite auto, ce qui est évidemment très valorisant pour l’ensemble des pratiquants.
Dans son principe, le Drift est une discipline qui allie vitesse, prise d’angles -le dérapage qui doit être maintenu tout au long des courbes, pour schématiser- et précision. C’est en quelque sorte du ‘patinage artistique en voiture’. La grosse différence par rapport aux compétitions classiques en sport auto, c’est que le Drift est une discipline jugée, par des experts. Il y a donc une part de subjectivité mais l’examen de la trajectoire matérialisée par des ‘clipping points’ (généralement des balises, ndlr) à ne pas franchir ou encore le recours à des données télémétriques l’atténue très sensiblement.

2. Quels sont les types de voitures admises dans la discipline ?
Toutes les propulsions sans limite de cylindrée (ni haute, ni basse, ndlr), ni de puissance. Sur ce dernier point, le nombre de chevaux des voitures de Drift peut commencer à 160 et culminer à plus de 700. Quant à l’âge minimum pour participer à une compétition de Drift, il est à l’heure actuelle fixé à 18 ans mais une étude est déjà en cours pour l’abaisser.

3. Quels sont les sites sur lesquels un Drift peut se dérouler ?
Dans tous les cas, la seule contrainte est de disposer d’une surface bitumée. Quatre types de sites peuvent accueillir une compétition de Drift : les parkings de toutes natures qu’ils soient, tels que les paddocks des circuits ou les espaces urbains que nos comparses japonais ou américains utilisent ; les circuits de karting (la piste Sologne Karting de Salbris accueille déjà des meetings, par exemple, ndlr), les tracés de course de côte (un Drift a par exemple été organisé à Chamrousse en 2013, ndlr) et bien sûr les circuits auto asphalte. Il suffit juste que le tracé puisse permettre la mise en place d’un enchainement de virages (de 2 à 5 en général, ndlr).

4. Comment se déroule une épreuve de Drift ?
Les meetings ont généralement lieu sur trois ou deux jours, le week-end essentiellement. Pour rester sur cette dernière configuration, le samedi matin est consacré aux essais. Les pilotes testent alors la zone de Drift, un par un. Les qualifications, cruciales pour la suite de la compétition, ont lieu le samedi après-midi. La prestation des Drifters, qui s’élancent de nouveau un à un, est évaluée par les juges et d’après les données de télémétrie enregistrées. La séance est hyper stratégique car elle est attributive de points et surtout parce qu’elle détermine la grille du Top 32 ou du Top 16 (selon le règlement des meetings), le premier classé affrontant le dernier classé, le deuxième l’avant dernier et ainsi de suite. Le dimanche est consacré aux ‘battles’ (duels à élimination directe, ndlr), à l’image d’un tournoi de tennis avec Top 32, Top 16, Top 8, Top 4 (demi-finales), Petite Finale et finale. Le spectacle et la pression montent ainsi en puissance tout au long de la journée.

5. Combien le Drift compte-t-il d’adeptes dans l’hexagone et dans le monde ?
Une petite centaine de pilotes a participé aux compétitions organisées dans l’hexagone l’an dernier. Mais il faut au minimum tripler ce chiffre si l’on parle de la pratique du Drift dans le cadre des loisirs, les journées spécifiques, les entrainements, les stages dédiés... se multipliant année après année. Le Drift est clairement une discipline en plein essor ! Les jeunes qui s’exercent pour le moment derrière leurs consoles ou qui viennent parfois assister à des compétitions, sont de plus en plus nombreux et constituent un réservoir potentiel de pratiquants très important.

Vulcanet, lavage sans eau auto et moto

6. Quelles sont les qualités requises pour être un bon pilote de Drift ?
Elles sont communes à celles que doit posséder un bon pilote dans beaucoup d’autres disciplines du sport automobile : maitriser la dynamique du véhicule, avoir de bons récepteurs sensitifs, savoir anticiper, avoir une bonne vision périphérique, être capable de concentration, savoir régler une voiture de course, gérer son stress, savoir parler aux médias, gérer son alimentation et sa préparation physique et mentale...

7. Quel est, pour vous, le principal atout de la discipline ?
Son accessibilité. Il suffit de consulter les sites de petites annonces pour s’apercevoir que l’on peut trouver une voiture de Drift prête à courir à partir de 3000 €. Qui plus est, comme les courses se gagnent essentiellement sur le niveau de pilotage, la ‘course à l’armement’ reste mesurée en Drift. Le niveau de plaisir ressenti est pour moi le deuxième atout majeur de notre discipline.

8. Combien coûte une course de Drift ?
Le poste le plus important concerne les pneumatiques. On passe une dizaine de pneus arrière par course, en moyenne. Il faut ajouter un plein de carburant ou deux et naturellement, les frais de déplacement, d’hébergement et de restauration. Les droits d’engagement sont de l’ordre de 200 €.

9. Pouvez-vous dresser le portrait-robot du pilote de Drift ?
Non, c’est très difficile car nous touchons des pilotes de tous les âges et issus de tous les milieux sociaux.

10. Les contraintes d’organisation sont-elles très fortes en Drift ?
oui, mais Il suffit de rigueur et de sérieux en termes de préparation. Etre rôdé à ce genre d’exercice est tout de même un plus, comme pour beaucoup d’autres organisations, je pense.


D’après un communiqué FFSA

Derniers articles sur: Drift

1er septembre 2014 – Drift - Chamrousse : Drift, la discipline qui monte...

11 avril 2014 – Circuit - Le Drift rentre à l’Autosport Academy

Dernières brèves sur: Drift

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Derniers articles

20 novembre 2017
NASCAR - Martin Truex Jr remporte le titre

19 novembre 2017
NASCAR - Byron décroche le titre en Xfinity

18 novembre 2017
NASCAR - Truex Jr en tête des qualifications à Homestead

18 novembre 2017
NASCAR - Danica Patrick prendra sa retraite en 2018

13 novembre 2017
NASCAR - Le premier sacre pour Matt Kenseth

6 novembre 2017
NASCAR - Kevin Harvick s’impose au Texas

30 octobre 2017
NASCAR - Busch premier à se qualifier pour la finale !

23 octobre 2017
NASCAR - Truex l’emporte au Kansas


Dernières brèves

2 novembre 2015
WTCC - Classement des courses à Buriram

14 septembre 2015
WTCC - Motegi : Classement des courses

13 juillet 2015
WTCC - Classement des courses au Portugal

22 juin 2015
WTCC - Classements du Grand Prix de Slovaquie

8 juin 2015
WTCC - Moscou : Classements des courses

4 mai 2015
WTCC - Classements du Grand Prix de Hongrie

20 avril 2015
WTCC - Classements du Grand Prix du Maroc

19 avril 2015
WTCC - Maroc : Classement des qualifications


Mots clés

AutoGP,

Superfund,

International Formula Master,

Citroen,

Michael Schumacher,

Gilles Panizzi,

Formule 2,

Jenson Button,

Heikki Kovalainen,

Grand Prix de Chine,

Jean Eric Vergne,

Grand Prix de Saint Marin,

Vitaly Petrov,

Coupe Peugeot,

Grand Prix du Portugal,

Circuit de Sugo,

Pastor Maldonado,

Star Mazda,

Ducati,

ALMS,

Clio Cup,

Formule Palmer,

Colin McRae,

Jos Verstappen,

Nick Heidfeld,

Marco Simoncelli,

Rallye de l’Acropole,

Grand Prix du Japon,

Sportscar,

Cosworth,

Oliver Panis,

Flavio Briatore,

TT Ile de Man,

Jordan,

Grand Prix d’Allemagne,

Mickael Doohan,

Didier Auriol,

Rallye du Mexique,

Grand Prix d’Australie,

FOTA,


Newsletter

Votre email :
S'abonner
Se désabonner