News et infos des sports mécaniques, F1, WRC, ERC, MotoGP, SBK... depuis 1998
Vous êtes ici : Accueil -> Formule 1 -> F1 - Bahrein vu par l’ingénieur Pat Symonds...



F1 - Bahrein vu par l’ingénieur Pat Symonds...

D 30 mars 2004     H 10:55     A Patrice Girard     C 0 messages




agrandir

En tant qu’équipe, nous aimons le défi imposé par un circuit nouveau. Les pilotes vont devoir profiter au maximum des essais libres pour identifier les subtilités qui leur permettront de gagner le moindre centième de seconde. Les ingénieurs, eux, planchent déjà sur le tracé depuis plusieurs mois, par simulation informatique interposée. S’il ne faut que 40 secondes pour simuler un tour sur l’ordinateur, la programmation des modèles est une tâche nettement moins rapide.

En toute logique, plus tôt nous commençons à engranger des données sur un tour de piste, mieux nous arrivons à nous y préparer. Cependant, cela n’a rien de facile. Pour bien commencer une simulation, il faut se procurer une carte précise du circuit, dans laquelle la trajectoire de la voiture peut être décrite mathématiquement en trois dimensions par rapport à la trajectoire idéale. Une fois que la configuration finale du circuit a été figée, la FIA nous fournit des cartes détaillées. Le travail peut désormais commencer. Nous numérisons les limites de la piste et nous entrons les données dans le premier niveau du logiciel de simulation, qui recourt à des fonctions de calculs mathématiques pour déterminer la trajectoire idéale - qu’un pilote chevronné trouve instinctivement.

Cette étape franchie, la voiture est modélisée avec des réglages basiques. Dès lors, il est possible d’évaluer tout un éventail de configurations d’ailerons et de rapports de boîte pour trouver le réglage initial. Nous passons alors aux réglages plus fins, sur la répartition des masses et sur la suspension, destinés à réduire le temps virtuel au tour. Ensuite, le team peut commencer à réfléchir aux contraintes pneumatiques, de façon à choisir la gomme la plus appropriée. A ce stade, on peut également analyser les besoins en freinage et, dans une certaine mesure, les besoins en refroidissement.

Malgré le côté très scientifique de ce procédé, un certain nombre d’impondérables peuvent faire apparaître des erreurs dans la simulation. Pour les corriger, il faut attendre une reconnaissance visuelle du circuit et, surtout, les premiers tours de piste.

Parmi les inconnues, les vibreurs. Dans la simulation, la piste n’est qu’un ruban de bitume, mais, dans la réalité, les pilotes chevauchent les vibreurs chaque fois qu’ils le peuvent. Quand ces bordures sont suffisamment basses, il est possible de les court-circuiter, ce qui est considéré comme la ligne idéale.

Les variations du niveau d’adhérence sont encore plus problématiques. Sur les circuits 2003, ceux-ci variaient de 15 %, un chiffre qui grimpe à 24 % si l’on inclut dans l’équation les premières séances à Monaco. Comme nous travaillons à quelque 5000 km du circuit, tout ce que nous pouvons faire est retenir une valeur intermédiaire et travailler sur cette base jusqu’à ce que nous obtenions des données plus précises. A Bahreïn, nous savons que l’adhérence est comparable à celle de Silverstone, qui est inférieure de 1 % à la moyenne. Cependant, il faut aussi savoir qu’une variation de 3 % du niveau d’adhérence sur un circuit lambda peut entraîner une fluctuation de 1 sec sur le temps au tour. Ce qui complique encore les choses, c’est que ce paramètre ne cesse de varier, même au cours de la même journée. Pour se prémunir de ces flottements, le Team effectue de nombreuses simulations à différents niveaux d’adhérence. Le but est de disposer de toutes les données utiles. Ainsi, le bon réglage peut être trouvé très rapidement.

Quand tout est prêt et que la voiture est en piste, nous commençons à analyser de nouvelles simulations pour définir la stratégie de course. Le samedi, avant de prendre la décision, nous aurons déjà passé en revue plus d’un million de scénarios avec les ordinateurs de l’équipe !

Derniers articles sur: Grand Prix de Bahrein

17 avril – F1 - Bahrein : Vettel surprend Hamilton

17 avril – F1 - Bahrein : Le Grand Prix par Pirelli

16 avril – F1 - Bahrein : Bottas, en pole, créé la surprise !

16 avril – F1 - Bahrein : Les qualifications vues par Pirelli

15 avril – F1 - Bahrein, vendredi : Vettel domine, Hamilton s’économise

Dernières brèves sur: Grand Prix de Bahrein

2 avril 2016 – F1 - Bahreïn : Classement des essais libres 2

2 avril 2016 – F1 - Bahreïn : Classement des essais libres 1

20 avril 2015 – F1 - Bahreïn : Les abandons

19 avril 2015 – F1 - Classement du Grand Prix de Bahreïn

18 avril 2015 – F1 - Grille de départ du Grand Prix de Bahreïn

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Derniers articles

17 novembre 2017
F1 - Hartley et Gasly chez Toro Rosso en 2018

17 novembre 2017
F1 - Une Ferrari de Michael Schumacher atteint des sommets

14 novembre 2017
F1 - L’avenir du Grand Prix du Brésil incertain

13 novembre 2017
F1 - Brésil : Vettel gagne, Hamilton remonte

12 novembre 2017
F1 - Brésil : Bottas premier, Hamilton dernier !

11 novembre 2017
F1 - Brésil, vendredi : Hamilton s’offre les deux séances

11 novembre 2017
F1 - Quel avenir pour Ricciardo chez Red Bull ?

10 novembre 2017
F1 - Cinq choses à surveiller au Brésil


Dernières brèves

2 octobre 2017
F1 - Classement du Grand Prix de Malaisie

26 mai 2017
F1 - Monaco : Classement des essais libres du jeudi

8 avril 2017
F1 - Chine : Classement des essais libres 3

7 avril 2017
F1 - Chine : Classement des essais libres 1

24 mars 2017
F1 - Australie : Classement des essais libres

11 mars 2017
F1 - Barcelone 2 : Classement du vendredi

10 mars 2017
F1 - Barcelone 2 : Classement du jeudi

9 mars 2017
F1 - Barcelone 2 : Classement du mercredi


Mots clés

Formule Campus,

Formula Zetec,

Formule E,

Grand Prix de Chine,

Cosworth,

Seat Leon Supercopa,

Sébastien Bourdais,

IndyCar,

Grand Prix de République Tchèque,

Scuderia Toro Rosso,

Robert Kubica,

Grand Prix d’Azebaïdjan ,

Thomas Enge,

Bruno Senna,

Jos Verstappen,

Rallye de Chypre,

Vitantonio Liuzzi,

Luciano Burti,

Honda,

A1 Grand Prix,

Sebastian Vettel,

Rallye de Suède,

Ferrari,

Salon de Genève,

Skoda,

Rallye d’Ypres,

Endurance,

Alain Prost,

Ktm,

Force India,

Nicky Hayden,

Grand Prix d’Espagne,

Max Chilton,

Formule Palmer,

Caterham F1,

Marc Marquez,

Grand Prix d’Inde,

MZ,

Grand Prix des Etats-Unis,

Grand Prix de Grande-Bretagne,


Newsletter

Votre email :
S'abonner
Se désabonner