News et infos des sports mécaniques, F1, WRC, ERC, MotoGP, SBK... depuis 1998
Vous êtes ici : Accueil -> Rallye -> WRC - Nlle-Zélande : Logique respectée aux antipodes



WRC - Nlle-Zélande : Logique respectée aux antipodes

D 25 juin 2012     H 07:17     A Paul Huertas     C 0 messages




agrandir

Le fait de rouler aux antipodes, la tête à l’envers n’a pas chamboulé les habitudes du championnat. Un championnat ou le suspense est aux abonnés absents. Une fois de plus le déroulement de la course fut le même, le podium connu dès le soir du premier jour.

Comme à l’accoutumé, les pilotes Ford ont anéanti leurs chances dès le premier jour. Pour la deuxième fois en 2 rallyes consécutifs, Solberg a fait un choix pneumatique à la gomme ! Il est parti en pneus durs sur une surface souple arrosée par les pluies. Le Viking se condamnait une énième fois cette saison, dès le début, à une course-poursuite. Quelle idiotie, car s’en est une, quel pari a-t-il voulu tenté ? Comment lui et l’équipe ont-ils pu se planter encore une fois. Ils ont été les seuls parmi les tops à faire l’erreur.

Latvala fut fidèle à lui-même, une fois de plus. Parti sur un bon rythme, il s’emmêla les roues dans une corde dès la première étape, bis repetitae, et empêtré dans du barbelé en prime ! Bref, Solberg et Latvala accusaient respectivement 1’39 et 4’56 de retard dès le premier soir.

Et comme d’habitude, Citroën avaient déjà fait le trou, Loeb devant Hirvonen pour 4’’, Novikov 3è à déjà 1’31. Course fini, tirez le rideau. Sauf que voilà, une fois n’est pas coutume, chez Citroën on s’est rappelé qu’on est en rallye pour aussi faire du sport. Yves Matton a annoncé qu’il laisserait ses pilotes se battre pour la victoire lors de la 2è journée. Ils avaient vraiment la tête à l’envers !

Mais voilà, mon esprit retord n’y croyait pas, doutait. Les pilotes Citroën étaient les seuls qui jouaient encore quelque chose à l’aurore de la 2è journée. Solberg ne ferait qu’une bouchée de Novikov, pour ensuite rallier l’arrivée en 3è position, comme d’hab’ quoi ! Donc si les chevrons devaient vraiment se battre, logiquement ils auraient dû accaparer les scratches et creuser l’écart sur le 3è. Bein pas vraiment en fait ! Au cours des 7 spéciales de samedi, Loeb, Lavala et Solberg ont chacun signé 2 meilleurs temps, un seul petit pour Hirvonen (le dernier du jour). La veille, Loeb en avait signé 5 contre 2 pour son homme lige. Au soir de cette 2è journée, Loeb devançait Monsieur Numéro Deux de 6’’4, Solberg 3è avait même repris un peu de temps alors qu’il n’avait plus rien à espérer, et était à 1’33. Donc je pense que malgré les déclarations de Matton, les positions étaient figées depuis vendredi soir. CQFD. C’est le scénario immuable de la saison, une journée de course, le temps que Loeb prenne l’avantage sur son écuyer, et que Ford se soit fait hara-kiri. Le reste se résume à une procession vers l’arrivée.

Vulcanet, lavage sans eau auto et moto

Encore une fois, le samedi et le dimanche étaient dédiés aux jeunes pousses, Novikov, Neuville et Tanak. Car depuis le début de saison, il n’y a que ces 3 chiffonniers pour animer les 2è et 3è étapes, au gré de certains chronos flatteurs (lorsque devant ça n’attaque plus vraiment), et quelques erreurs et passages par le rallye2. Des trois, le plus expérimenté est Novikov, son style est généreux, un peu trop même, laissant au passage de précieuses secondes dans ses travers trop prononcés. Mais c’est aussi le plus consistant. Il s’est acheté une conduite cette saison. Fini l’amalgame vitesse et précipitation, le voilà plus réfléchi. Il a perdu en panache, mais son compteur point le remercie. Tanak et Neuville sont un peu plus brouillons. Ils alternent bon chronos, et passages par la case rallye2. Mais ce weekend ils ont livré un rallye plus consistant. La lutte entre Tanak et Neuville valait le détour. Il semble bien que depuis quelques rallyes, le pilote Citroën prend l’ascendant sur l’espoir M-Sport. Neuville a commencé son dimanche de bon pied, par 2 scratches, mais Tanak semblait néanmoins difficilement prenable. Jeunesse doit se faire, dit-on, et en rallye ça passe par des tonneaux. Tanak est donc parti à la faute dans la 20è ES. C’est bien dommage, car sa course avait été excellente, et il ne lui restait que 2 ES à boucler, dont la Power Stage. Le protégé de Martin semble quelque peu perméable à la pression. Il n’en reste pas moins que leur duel fut beau. Il est a noté que les quelques secondes qui manquaient à Neuville pour vraiment être devant Tanak furent sans doute perdu le premier jour derrière ce flâneur de Nobre, quasi systématiquement rattrapé en spéciale !

Nous voici arrivé à une particularité bien risible et triste du WRC ; sa 3è division composée de chauffeurs. Leur lenteur, l’absence totale de la moindre technique de pilotage interdit qu’on leur accorde le titre de pilote. Ce sont donc des conducteurs du dimanche, fortunés, souhaitant faire villégiature à travers les plus belles routes mondiales. J’ai nommé les Block (qui n’y est jamais !), Nobre, Villagra et consorts. Ce n’est pas la première fois que le sympathique mais incroyablement mauvais Nobre gène ses suivants en spéciales. Il faudrait vraiment le faire partir systématiquement dernier des WRC, avec 3-4 minutes d’avance sur les SWRC suivantes. Ce petit groupe de joyeux drille est là pour accomplir leur hobby, rien de plus. Un point à sauver pour l’américain, de par sa renommée, sa communication moderne et énergique il participe à une certaine médiatisation de la discipline. Il est le plus populaire sur les bords de routes. Il est également vrai que c’est là qu’il y passe le plus clair de son temps ! Sa vidéo de gymkhana fut la plus visionnée sur YouTube l’an dernier. Il prouve qu’il y’a un potentiel médiatique pour le rallye, mais qu’il est incroyablement mal exploité.

Nous voilà donc à mi-parcours du championnat. Prochain rallye en Finlande, où Hirvonen, s’il s’en donne la peine, devrait être récompensé de sa loyauté sans faille par l’autorisation de gagner. A moins que Latvala et Solberg nous réservent une bonne surprise, un sursaut d’orgueil, de fierté et d’intelligence de course.

Derniers articles sur: Rallye de Nouvelle Zélande

25 juin 2012 – WRC - Citroën fait le plein, Loeb s’échappe...

25 juin 2012 – WRC - En Nouvelle-Zélande, ils ont dit...

25 juin 2012 – WRC - Logique respectée aux antipodes

24 juin 2012 – WRC - Nlle-Zélande : 72ème victoire pour Sébastien Loeb

24 juin 2012 – WRC - Nlle-Zélande, étape 2 : Positions figées, doublé Citroën en vue !

Dernières brèves sur: Rallye de Nouvelle Zélande

24 juin 2012 – WRC - Classement final du Rallye de Nouvelle Zélande

21 juin 2012 – WRC - Programme et horaires du Rallye de Nouvelle-Zélande

21 juin 2012 – WRC - Les dix derniers vainqueurs du Rallye de Nouvelle-Zélande

9 mai 2010 – WRC - Classement final du Rallye de Nouvelle Zélande

8 mai 2010 – WRC - Nlle Zélande : Classement général après l’étape 2

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Derniers articles

19 novembre 2018
WRC - Passe de six pour Ogier !

14 novembre 2018
Rallye - Adrien Fourmaux en route pour le WRC2

29 octobre 2018
WRC - Catalogne : 79ème victoire de Sébastien Loeb !

29 octobre 2018
Rallye - Mission accomplie pour Quentin Gilbert

28 octobre 2018
Rallye - Cévennes : Bonato et Boulloud s’imposent !

27 octobre 2018
Rallye - Cévennes, étape 1 : Bonato frappe fort !

24 octobre 2018
Rallye - Quentin Gilbert prend la direction des Cévennes

11 octobre 2018
Rallye - Cardabelles : Dernier round pour les Juniors !


Dernières brèves

20 janvier 2018
Dakar - Classement Auto étape 13

19 janvier 2018
Dakar - Classement Auto étape 12

17 janvier 2018
Dakar - Classement Auto étape 10

15 janvier 2018
Dakar - Classement Auto étape 8

12 janvier 2018
Dakar - Classement Auto étape 6

11 janvier 2018
Dakar - Classement Auto étape 5

10 janvier 2018
Dakar - Classement Auto étape 4

9 janvier 2018
Dakar - Classement Auto étape 3


Mots clés

Historique,

Grand Prix de Malaisie,

Formule BMW,

Caterham,

Nicky Hayden,

Safari Rally,

Minardi,

Grand Prix du Qatar,

Coupe Peugeot,

Durango,

Loris Capirossi,

F4,

Grand Prix de Saint Marin,

Jorge Lorenzo,

Rallye d’Australie,

Thomas Enge,

Daniel Ricciardo,

Casey Stoner,

Caterham F1,

Rallye du Japon,

Narain Karthikeyan,

ChampCar,

Tommi Makinen,

Jules Bianchi,

Nick Heidfeld,

World Series,

Grand Prix du Canada,

Sebastian Vettel,

Colin McRae,

Mitsubishi,

Jacques Villeneuve,

Suzuki,

Racecar Series,

DART GP,

Haas Racing,

Jerome d’Ambrosio,

US F1 Team,

Yamaha,

GP250,

Grand Prix de Russie,


Newsletter

Votre email :
S'abonner
Se désabonner