News et infos des sports mécaniques, F1, WRC, ERC, MotoGP, SBK... depuis 1998
Vous êtes ici : Accueil -> Rallye -> WRC- Première sortie de la Lancer WRC04...



WRC- Première sortie de la Lancer WRC04...

D 22 janvier 2004     H 04:49     A Patrice Girard     C 0 messages




agrandir

Le 72ème Rallye de Monte Carlo (22-25 janvier) marque à la fois le début en compétition de la Mitsubishi Lancer WRC04 et le retour de Mitsubishi Motors dans le Championnat du Monde des Rallyes (WRC) FIA. S’appuyant sur un team restructuré, dirigé par Sven Quandt, un line-up pilotes enthousiasmant qui conjugue l’expérience et la jeunesse, et une toute nouvelle voiture de rallye pour disputer les 16 manches, MMSP est stimulé par les challenges à venir ; le team reste toutefois réaliste, sachant qu’il lui faudra du temps pour retrouver ses heures de gloire passées.

La première manche du Championnat du Monde des Rallyes FIA 2004 emmène cinq teams constructeurs et de nombreux concurrents du Championnat du Monde des Rallyes Junior dans la principauté de Monaco, pour trois jours de compétition dans les montagnes françaises. L’épreuve se disputera selon l’ancien règlement du Championnat du Monde des Rallyes, à savoir deux jours de reconnaissance et trois jours de rallye, avec un départ cérémonial Place du Casino jeudi soir. Le parcours est pratiquement identique à celui de l’édition 2003 ; seuls quelques changements ont été apportés dans les première et deuxième manches. Monte-Carlo a la réputation d’être l’une des courses les plus difficiles du calendrier, où tout peut se révéler une loterie ; les équipages peuvent rencontrer toutes les conditions, de l’asphalte sec aux routes mouillées, enneigées et verglacées ; parfois même, toutes les conditions sont réunies dans une seule étape. En conséquence, le choix des pneus et les informations sur la météo jouent un rôle absolument déterminant dans le résultat.

L’équipage entièrement français composé de Gilles et Hervé Panizzi sera le fer de lance de l’offensive Mitsubishi Motors Motor Sport (MMSP) cette saison ; les deux frères feront leurs débuts en compétition pour le team à Monte Carlo. Gilles est considéré comme le pilote le plus rapide du monde sur l’asphalte, et il souhaite réussir dans ses propres montagnes françaises pour l’ouverture de la saison, dans ce rallye délicat. Il a fait une incursion dans le Championnat du Monde sur ce rallye en 1990, mais, sur un total de sept participations, ses meilleurs résultats sont septième en 2002 et une victoire dans la catégorie World 2 litres en 1998. Il ne se fait pas d’illusion sur l’ampleur de la tâche qui l’attend.

« Je suis très content de la Lancer, de l’engineering, des mécaniciens et de l’esprit qui règne dans le team, mais cette voiture n’est sortie qu’en novembre, et deux mois pour préparer une nouvelle saison, cela n’est pas beaucoup. », a commenté Gilles. « Nous avons besoin de beaucoup, beaucoup plus de temps ; peut-être une saison avant d’être complètement compétitifs. Mais j’ai confiance dans le team, j’aime la Lancer, l’équilibre est bon, et nous travaillons tous bien ensemble, mais deux mois pour le Monte-Carlo, c’est court, et nous ne sommes pas encore prêts ; nous devons être patients et nous avons besoin de plus de temps pour nous améliorer.
Je n’ai jamais eu beaucoup de chance à Monte-Carlo ; c’est la vie ! »
, a ajouté Gilles. « J’espère et mon objectif est de bien travailler avec l’équipe et d’améliorer la voiture. Bien sûr, je voudrais gagner Monte-Carlo et le championnat, mais cette année, c’est trop tôt ; si nous nous préparons maintenant pour l’avenir, je prouverai aux gens que je peux gagner ici. Pour nous cette année, je préfère de mauvaises conditions météo et je pense que la différence entre toutes les voitures sera peut-être moindre. »

Gianluigi Galli et Guido d’Amore piloteront la deuxième Lancer WRC04 inscrite, Galli ayant disputé la course à quatre reprises, précédemment. L’Italien a piloté deux fois une voiture deux litres, et ses deux dernières sorties dans la Mitsubishi Lancer Evolution se sont soldées par une troisième position dans le Groupe N en 2000 et un abandon en 2002.

« J’ai effectué très peu d’essais dans la nouvelle voiture, mais nous avons parcouru beaucoup plus de kilomètres dans la voiture avec les spécifications 2002, ce qui m’a donné une chance d’essayer différentes spécifications de pneumatiques », a déclaré Galli. « La Lancer WRC est très récente, et il y a beaucoup de travail à faire, mais je suis content de voir que le team est aussi motivé.
Monte-Carlo est une course très difficile, donc nous recherchons davantage la fiabilité que les performances pour cette première sortie,
a t-il ajouté. Il faut du temps pour maîtriser la voiture, et il ne sert à rien d’essayer d’impressionner tout le monde, si je ne connais pas encore ses limites. Je veux apprendre et je serais ravi de terminer la course. Je souhaite réaliser un nombre important de kilomètres pour apprendre à mieux connaître la voiture, et mes sensations au volant. Je veux montrer au team que je suis capable de finir la course sans commettre d’erreurs stupides, mais il est trop tôt pour avoir de grandes attentes. »

Commentant le retour du team dans le Championnat du Monde des Rallyes FIA, le Team Manager de MMSP Derek Dauncey, a déclaré : « Mitsubishi a passé les 12 derniers mois à développer la nouvelle Lancer WRC, qui représente une évolution complète. Pendant ce temps, nous avons connu une réorganisation de l’équipe de direction et le staff engineering a été renforcé ; nous attendons avec impatience la première manche de la série. Le travail sur la voiture a été constant au cours de ces derniers mois, et nous nous attacherons à poursuivre le développement lors des premières courses. C’est agréable d’être de retour.
Les conditions météo autour de Monte Carlo ont été sèches, mais c’est une course où la veille, vous ne savez guère le temps qu’il fera le lendemain ; il pourrait y avoir de la neige, du verglas, de la pluie ou des pluies verglaçantes et cela change toujours au dernier moment. »
, a ajouté Dauncey. « Notre objectif pour cette course est vraiment que les pilotes accumulent les kilomètres et nous verrons ce qui se passera après. »

Après le départ jeudi soir à Monte-Carlo, les équipages et les écuries se rendront directement dans la ville française de Gap à 340 kilomètres au nord ouest et, de là, le rallye commencera véritablement le vendredi matin. Basée autour de l’aérodrome Tallard, la première étape sera la plus longue du rallye, avec six spéciales et 144,13 kilomètres de compétition, avant de revenir à Monte-Carlo pour la nuit au port. La deuxième manche le samedi emmènera à nouveau les équipages sur les routes des Alpes Maritimes et l’arrière-pays niçois et démarrera avec une nouvelle spéciale de 34,41 km de Lantosque au Col de Braus. Après quatre autres spéciales, toutes basées autour du parc d’entretien de Monte Carlo, les concurrents arriveront dans la principauté après avoir couvert 140,79 km de compétition. L’étape finale de dimanche couvrira certaines des classiques et ce sera la plus courte du rallye, avec seulement quatre spéciales et 104,40 km chronométrés. Les premières voitures arriveront à Monte Carlo à 14 h 30 (GMT + 1) ayant effectué
15 spéciales piégeuses et 389,32 kilomètres compétitifs sur une distance totale de
1 414,13 km.


D’après un communiqué Mitsubishi.

Derniers articles sur: Mitsubishi

16 décembre 2005 – WRC - Mitsubishi se retire du championnat

12 novembre 2005 – WRC - Mitsubishi en confiance en Australie

28 octobre 2005 – WRC - Mitsubishi en route pour la Catalogne...

19 juillet 2005 – WRC - Quelques points de plus pour Mitsubishi en Argentine

28 juin 2005 – WRC - De nouveaux points pour Mitsubishi à l’Acropole.

Dernières brèves sur: Mitsubishi

28 novembre 2003 – WRC- Mitsubishi présente sa Lancer WRC04.

14 octobre 2003 – WRC- Sohlberg rejoint Panizzi chez Mitsubishi...

20 mars 2003 – WRC- Deux Mitsu en Nlle-Zélande...

14 janvier 2003 – WRC- Programme réduit chez Mitsubishi.

14 décembre 2002 – WRC- Mistubishi restera fidèle à la Lancer !

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Derniers articles

15 octobre 2017
Rallye - Marseille, étape 2 : Arzeno sacré à domicile !

14 octobre 2017
Rallye - Marseille, étape 1 : Arzeno réalise un sans faute !

13 octobre 2017
Raid - Maroc : Un évènement à toutes épreuves !

10 octobre 2017
Raid - Maroc, étape 4 : Difficile mais productive étape pour Peugeot

9 octobre 2017
Raid - Maroc, étape 3 : Al Attiyah au sprint devant Loeb et Sainz

9 octobre 2017
Rallye - Terre des Cardabelles : Franceschi fait coup double !

8 octobre 2017
Raid - Maroc, étape 2 : Loeb garde les commandes

7 octobre 2017
Raid - Maroc, étape 1 : Loeb à saute-mouton...


Dernières brèves

15 janvier 2017
Dakar - Classement après l’étape 12

14 janvier 2017
Dakar - Classement après l’étape 11

13 janvier 2017
Dakar - Classement après l’étape 10

10 janvier 2017
Dakar - Modification de l’étape 8

10 janvier 2017
Dakar - Classement après l’étape 7

7 janvier 2017
Dakar - Classement après l’étape 5

6 janvier 2017
Dakar - Classement après l’étape 4

5 janvier 2017
Dakar - Classement après l’étape 3


Mots clés

Sergio Perez,

Drift,

Autriche,

Grand Prix de Chine,

Caterham,

Rallye de Nouvelle Zélande,

Rubens Barrichello,

Grand Prix d’Australie,

Grand Prix d’Autriche,

GP du Qatar,

Raid,

Formule 2,

Grand Prix de Thaïlande,

Grand Prix du Japon,

Scuderia Toro Rosso,

Honda,

Toyota,

Loris Capirossi,

Luciano Burti,

Bimota,

GT,

Sébastien Bourdais,

Timo Glock,

Lola,

Moto2,

Jarno Trulli,

Brawn GP,

USF2000,

Jos Verstappen,

Grand Prix de Malaisie,

DTM,

A1 Grand Prix,

GP3,

Marco Simoncelli,

Rallye de Bulgarie,

Shinya Nakano,

Aragon Motorland,

Supersport,

Sidecar,

Jaime Alguersuari,


Newsletter

Votre email :
S'abonner
Se désabonner