News et infos des sports mécaniques, F1, WRC, ERC, MotoGP, SBK... depuis 1998
Vous êtes ici : Accueil -> Formule 1 -> F1 - Ferrari et Red Bull devant Mercedes ?



F1 - Ferrari et Red Bull devant Mercedes ?

D 20 mars 2018     H 07:24     A AFP     C 0 messages




agrandir

Les chiffres sont implacables : depuis l’adoption du moteur V6 turbo hybride début 2014, presque 80 % des Grand Prix de Formule 1 ont été remportées par Mercedes (63 sur 79). Red Bull et Ferrari pourront-elles faire mentir les statistiques en 2018 ?

Les deux seules autres équipes à avoir gagné un Grand Prix dans l’intervalle en ont décroché huit chacune.

On comprend mieux pourquoi Christian Horner, dont l’écurie sortait d’une période de domination quasiment aussi écrasante avant ce changement, affirme que « ces moteurs n’ont rien fait si ce n’est du mal à la F1 ».

« Malheureusement, il y a un contrat entre les constructeurs actuels et la FIA qui garantit que ce moteur sera en place jusqu’en 2020 », déplore le patron de Red Bull.

Son homologue chez Mercedes Toto Wolff a beau jeu de prétendre, comme depuis trois ans, que la menace est plus forte que jamais à l’orée de la saison 2018.

Pour Lewis Hamilton, c’est simple : « la Red Bull est la plus rapide pour l’instant », a-t-il assuré, sans rire, à l’issue des essais hivernaux de Barcelone.

« L’an dernier, il y avait un grand écart entre les équipes en début de saison et ça s’est resserré au fur et à mesure de l’enchaînement des courses », souligne le Britannique. « Mais en 2018, je pense que ce sera plus proche d’entrée de jeu », affirme le quadruple champion du monde.

Le plein de nouveautés avec Warm-UpF1

Bluff

Douchés par le record du plus faible nombre de dépassements en 2017, les fans impatients de changer d’ère trouveront peut-être un motif d’optimisme dans le fait que Mercedes n’a pas entièrement écrasé la saison écoulée, avec seulement douze victoires en vingt GP.

Même s’il est logique qu’un Valtteri Bottas, qui faisait ses débuts pour la marque à l’étoile, ait été moins performant qu’un Nico Rosberg, alors champion du monde en titre.

L’impression d’une lutte serrée avec Ferrari tout au long de l’année serait d’ailleurs erronée puisque, dès Singapour mi-septembre, la Scuderia a été irrémédiablement distancée, alors qu’il restait six courses à disputer.

Et si les Flèches d’argent disposent toujours de leur bouton magique offrant un mode spécial du moteur en qualifications, l’adversité a encore de quoi se faire du souci.

Mais il ne faut pas croire que Mercedes, tout à son bluff, néglige le danger posé par ses rivaux. « Nous regardons en détails ce qu’ont fait les autres », explique ainsi James Allison.

« Nos stratèges essaient de déduire une hiérarchie à partir des schémas qui ressortent des temps au tour et des données GPS », précise le directeur technique de l’écurie de Brackley, une machine de guerre basée sur la fiabilité et des moyens énormes (près de 500 millions d’euros).

Épée de Damoclès

Red Bull essaie de s’en inspirer mais peine à suivre avec le moteur Renault qui lui est fourni.

Parmi les atouts de la structure autrichienne figurent le dernier châssis conçu par le génial Adrian Newey et deux pilotes assoiffés de victoire en la personne du Néerlandais Max Verstappen et de l’Australien Daniel Ricciardo.

Ferrari ne peut pas en dire autant du Finlandais Kimi Räikkönen, terne numéro deux derrière l’Allemand Sebastian Vettel.

Red Bull, qui a fini devant Ferrari en 2016 avant de céder sa place de dauphin de Mercedes l’an passé, vit cependant avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête.

L’écurie de Milton Keynes va peut-être devoir se trouver dans un futur proche un nouveau motoriste car Renault pourrait être tenté de privilégier sa propre écurie.

Du côté de Maranello, les menaces du président Sergio Marchionne, accessoirement administrateur délégué de Fiat, sur un éventuel départ de la F1 en 2021 si le nouveau règlement technique ne lui convient pas, ne sont pas pour entretenir un climat parfaitement serein.

Et le directeur d’équipe Maurizio Arrivabene, brièvement sur la sellette il y a six mois, sera rapidement sous pression si son équipe est distancée par Red Bull.

Derniers articles sur: Grand Prix d’Australie

26 mars – F1 - Australie : Circonstances heureuses pour Vettel

25 mars – F1 - Australie : La pole en ultra-tendre pour Hamilton

24 mars – F1 - Australie : Première pole de l’année pour Hamilton

23 mars – F1 - Australie, vendredi : Mercedes domine en ultra-tendre

23 mars – F1 - Australie, vendredi : Mercedes donne le ton

Dernières brèves sur: Grand Prix d’Australie

24 mars 2017 – F1 - Australie : Classement des essais libres

20 mars 2016 – F1 - Classement du Grand Prix d’Australie

18 mars 2016 – F1 - Australie, vendredi : Classement des essais libres

16 mars 2015 – F1 - Australie : Les abandons

15 mars 2015 – F1 - Classement du Grand Prix d’Australie

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Derniers articles

21 juillet 2018
F1 - Allemagne, vendredi : Verstappen le plus rapide

21 juillet 2018
F1 - Bottas en reprend pour un an avec Mercedes

20 juillet 2018
F1 - Allemagne : Vettel doit maintenir la pression

20 juillet 2018
F1 - Deux ans de plus pour Hamilton avec Mercedes

17 juillet 2018
F1 - Allemagne : Présentation Pirelli

14 juillet 2018
F1 - Pour Villeneuve, Williams est morte...

5 juillet 2018
F1 - McLaren : Eric Boullier démissionne !

4 juillet 2018
F1 - Les travaux commencent sur le circuit Gilles-Villeneuve


Dernières brèves

10 mars 2018
F1 - Essais Barcelone : Classement jour 4

9 mars 2018
F1 - Essais Barcelone : Classement jour 3

7 mars 2018
F1 - Essais Barcelone : Classement jour 1

2 mars 2018
F1 - Barcelone : Classement des essais, jour 4

27 février 2018
F1 - Barcelone : Classement des essais, jour 1

2 octobre 2017
F1 - Classement du Grand Prix de Malaisie

26 mai 2017
F1 - Monaco : Classement des essais libres du jeudi

8 avril 2017
F1 - Chine : Classement des essais libres 3


Mots clés

Circuit de Monza,

Gilles Panizzi,

Rallye de Suède,

JCup Feu Vert,

Stefan GP,

DTM,

Grand Prix de Turquie,

Caterham F1,

Durango,

Formule Palmer,

Max Biaggi,

Dani Pedrosa,

SX,

Rallye de Turquie,

Timo Glock,

Citroen,

Formula Premium,

Carl Fogarty,

Max Chilton,

Circuit de Barcelone,

Esteban Gutierrez,

Jacques Villeneuve,

Championnat du Monde d’Endurance (WEC),

Toyota,

Formule BMW,

Rallye du Portugal,

Grand Prix de Belgique,

Supermotard,

Formule 2,

Endurance,

Grand Prix de Chine,

Drift,

Bioracing Séries,

Grand Am,

Vitantonio Liuzzi,

Allan McNish,

Michelin,

Jules Bianchi,

Moto3,

ChampCar,


Newsletter

Votre email :
S'abonner
Se désabonner