News et infos des sports mécaniques, F1, WRC, ERC, MotoGP, SBK... depuis 1998
Vous êtes ici : Accueil -> Formule 1 -> F1 - Singapoure : Des conditions encore plus extrêmes



F1 - Singapoure : Des conditions encore plus extrêmes

D 15 septembre 2017     H 08:01     A AFP     C 0 messages




agrandir

Confrontés habituellement à des conditions extrêmes lors du GP de Singapour, qui associe chaleur, humidité et pollution, les pilotes de F1 seront encore plus éprouvés cette année en raison de la puissance accrue de leurs monoplaces et se sont donc préparés en conséquence.

« Les moteurs 2017 dégagent plus de chaleur qu’avant, ce qui soumet les pilotes à rude épreuve, car seulement 40 % de l’énergie que (les moteurs) produisent est utilisée, le reste s’échappant autour du cockpit », explique à l’AFP Greg Whyte, professeur en Sciences de l’exercice physique à l’université de Liverpool.

« Ce qui assure une bonne régulation de la température interne, c’est le fait que la transpiration s’évapore sur la peau nue », rappelle cet ancien vice-champion du monde de pentathlon moderne, qui a débuté en F1 en tant que conseiller à la préparation physique chez Benetton en 1998.

« Or c’est impossible quand vous êtes engoncé dans une combinaison qui compte trois épaisseurs de tissu ignifugé, avec des gants et un casque, et à Singapour, c’est pire qu’ailleurs », souligne-t-il.

« À cause de la hauteur des immeubles du centre-ville et de l’absence de longues lignes droites, la chaleur n’a nulle part où aller et s’accumule », confirme Daniel Ricciardo.

Il est vrai que les caractéristiques du tracé urbain de Marina Bay en font l’un des plus exigeants, avec ses 23 virages sur un tracé de 5 kilomètres, et l’un des plus longs, avec 61 tours de piste à réaliser.

Le plein de nouveautés avec Warm-UpF1

- 85 % d’humidité -

La durée de la course flirte avec la limite des deux heures, quand, par exemple, Hamilton a triomphé en 1 h 15 à Monza il y a deux semaines.

« C’est torride et très humide. Dès le tour de chauffe, ma bouteille d’eau fraîche a la température d’une tasse de thé, mais c’est le défi le plus physique de l’année et j’adore ça ! », avoue Ricciardo.

« C’est la seule course de la saison où j’ouvre ma visière pour essayer de faire rentrer de l’air frais, ce que je regrette immédiatement parce qu’il fait encore plus chaud dehors », reprend l’Australien de Red Bull.

Suivant une hygiène de vie très rigoureuse, les pilotes ont été contraints cette saison de renforcer leur entraînement afin de supporter des forces allant jusqu’à 6G.

Heureusement l’étape de Singapour n’est pas la plus exigeante sur le plan des pressions latérales exercées au niveau du cou, les plus redoutables.

Reste que la température dépasse les 30 degrés et que l’humidité ne descend généralement pas en dessous de 85 %.

« En course, les pilotes perdent environ quatre litres d’eau et doivent théoriquement ingérer six litres de fluide énergétique pour récupérer ce déficit, ce qui est impossible en raison des limites de poids embarqué », assure Greg Whyte.

- Des horaires décalés -

Résultat, ils finissent sévèrement déshydratés, parfois au bord de l’évanouissement.

« Singapour est pour moi la course la plus exigeante physiquement de la saison, les fortes températures nous poussent dans nos limites », résume Max Verstappen.

« Je me prépare dix jours avant de prendre l’avion afin de m’habituer à suer pour être capable de gérer la chaleur », confie l’autre pilote Red Bull. « Je passe le maximum de temps possible dans le sauna avec mon vélo d’entraînement », détaille le Néerlandais.

« Même en s’acclimatant au mieux, cela reste difficile au final », souligne l’Allemand Nico Hülkenberg (Renault).

Quand la température du corps dépasse 38 degrés, le pilote est davantage enclin à commettre des erreurs, déjà plus susceptibles de se produire lors d’une course disputée de nuit.

« Même si c’est bien éclairé, c’est comme regarder la télé sans haute définition, il y a moins de précision », juge Felipe Massa, le Brésilien de Williams.

Dernière difficulté, Singapour se singularise aussi par les horaires décalés volontairement maintenus par les écuries, qui font tout pour résister à l’adaptation et rester à l’heure européenne.

Leur planning est donc décalé de six heures : pilotes, mécaniciens et ingénieurs se couchent au petit matin et se lèvent à la mi-journée.

Derniers articles sur: Grand Prix de Singapour

18 septembre – F1 - Singapour : Victoire d’Hamilton, Ferrari au tapis

17 septembre – F1 - Singapour : Pole écrasante de Sebastian Vettel

16 septembre – F1 - Singapour, vendredi : Ricciardo domine les essais libres

15 septembre – F1 - Singapour : Un tracé favorable à Vettel ?

12 septembre – F1 - Singapour : Présentation Pirelli

Dernières brèves sur: Grand Prix de Singapour

20 septembre 2015 – F1 - Classement du Grand Prix de Singapour

19 septembre 2015 – F1 - Grille de départ du Grand Prix de Singapour

19 septembre 2015 – F1 - Singapour : Classement des essais libres 3

18 septembre 2015 – F1 - Singapour : Classement des essais libres 2

18 septembre 2015 – F1 - Singapour : Classement des essais libres 1

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Derniers articles

10 décembre 2017
F1 - Pour Hamilton, c’est une victoire d’équipe

9 décembre 2017
F1 - Jean Todt réélu à la tête de la FIA

9 décembre 2017
F1 - Le GP du Canada a gagné 60 000 spectateurs

6 décembre 2017
F1 - Les chiffres de la saison 2017 par Pirelli

30 novembre 2017
F1 - Abou Dhabi : Bilan des tests Pirelli

30 novembre 2017
F1 - Le grand retour d’Alfa Romeo !

29 novembre 2017
F1 - Première journée positive pour Kubica avec Williams

28 novembre 2017
F1 - Cinq choses à surveiller en 2018


Dernières brèves

2 octobre 2017
F1 - Classement du Grand Prix de Malaisie

26 mai 2017
F1 - Monaco : Classement des essais libres du jeudi

8 avril 2017
F1 - Chine : Classement des essais libres 3

7 avril 2017
F1 - Chine : Classement des essais libres 1

24 mars 2017
F1 - Australie : Classement des essais libres

11 mars 2017
F1 - Barcelone 2 : Classement du vendredi

10 mars 2017
F1 - Barcelone 2 : Classement du jeudi

9 mars 2017
F1 - Barcelone 2 : Classement du mercredi


Mots clés

Vitaly Petrov,

Kawasaki,

Enduro,

Peugeot,

24 Heures du Mans,

Raid,

Endurance,

Subaru,

Jean Alesi,

Grand Am,

FIA,

Rallycross,

Bernie Ecclestone,

Tommi Makinen,

Jean Eric Vergne,

Rallye de Finlande,

Mini,

Nick Heidfeld,

FOTA,

Fernando Alonso,

Richard Burns,

Max Verstappen,

Kenneth Erikkson,

Mitsubishi,

Luciano Burti,

Promosport,

Superstock,

Rallye de Catalogne,

Allan McNish,

USF2000,

Rallye de Nouvelle Zélande,

Scuderia Toro Rosso,

Dirt Bike,

Mika Salo,

Grand Prix du Brésil,

Rallye du Portugal,

Grand Prix d’Indonésie,

Volkswagen,

Open Vitesse,

Auto Cross,


Newsletter

Votre email :
S'abonner
Se désabonner