News et infos des sports mécaniques, F1, WRC, ERC, MotoGP, SBK... depuis 1998
Vous êtes ici : Accueil -> Superbike -> Supersport - Cortese, un exploit sans précédent



Supersport - Cortese, un exploit sans précédent

D 30 octobre 2018     H 07:20     A Patrice Girard     C 0 messages




agrandir

Sandro Cortese (Kallio Racing) est entré dans l’Histoire ce week-end au Qatar en devenant le premier pilote à remporter les titres du Championnat du Monde Moto3 et du Championnat FIM World Supersport. À 28 ans, il est arrivé en WorldSSP cette année et a impressionné dès la manche d’ouverture en Australie. Sa performance a été similaire à la façon dont il a entamé la saison 2012 en Moto3™, année de son sacre. Comment a-t-il fait pour être titré dans les deux catégories ? Nous avons comparé ses deux saisons.

2018 : La régularité, clé du rookie.

Après avoir découvert sa YZF-R6 pour la première fois lors des tests de cette année, Cortese est arrivé en Australie pour débuter un important challenge. Les choses ont cependant semblé faciles, et dès la première manche il a prouvé qu’il serait un prétendant au titre. Il lui a fallu peu de temps pour s’adapter à sa machine et il est ainsi monté directement sur le podium avant de réaliser une saison solide. Comment est-il parvenu au sommet ? Le secret de sa saison a été la régularité. Malgré cinq circuits qu’il ne connaissait pas au calendrier, il n’a jamais terminé au-delà de la sixième place.

Il a décroché sa première pole position et sa première victoire avec l’art et la manière lors de la troisième manche, au MotorLand Aragón. En convertissant ses faibles résultats lors des qualifications en podiums les jours de course, l’Allemand s’est assuré huit Top 3 sur les 12 manches de 2018, et a montré sa ténacité dès le début. Il a pris la tête du Championnat lors du sixième rendez-vous, à Donington Park, et ne l’a plus quittée depuis. Il a abordé cette saison à son rythme et, malgré l’imprévisibilité de la catégorie WorldSSP, a affirmé son caractère et montré son talent pour devenir un Champion.

Lavage sans eau auto et moto NOLINE

2012 : La régularité, déjà reine.

Il existe des comparaisons frappantes avec son titre Moto3™ de 2012, qu’il avait décroché avec deux courses d’avance en Malaisie. Roulant pour le team Red Bull KTM Ajo, le pilote alors âgé de 21 ans était plein d’ambition et avait pris des risques tout au long de la saison. Mais une fois encore, la clé de son succès avait été la régularité. Sa première victoire de l’année avait eu lieu lors de la troisième course de la saison, à Estoril, au Portugal, et là non plus il ne s’était jamais classé au-delà de la sixième place. Il avait ainsi terminé à deux reprises sixième, au Mans et à Motegi. Suite à sa victoire d’Estoril, il avait de nouveau gagné chez lui, en Allemagne, lors du huitième Grand Prix, avant qu’un autre succès n’arrive à Misano. Il avait ensuite été titré sur une victoire à Sepang et avait finalement gagné pour la dernière fois de la saison à Phillip Island.

Avec cinq victoires, cinq secondes places et cinq troisièmes places, sa saison Moto3™ avait été longue, mais similaire à celle du WorldSSP. Elle n’avait en tout cas pas été ennuyeuse pour l’Allemand, qui avait mené une incroyable bagarre pour le titre et des combats acharnés en piste, exactement comme ce qui s’est produit en WorldSSP en 2018.


Source FIM/WorldSBK

Derniers articles sur: Supersport

25 octobre 2018 – Supersport - Qatar - Cluzel à la poursuite de Cortese

15 septembre 2018 – Supersport - Antony West suspendu pour dopage

5 novembre 2017 – Supersport - Qatar : Mahias, quel final !

25 octobre 2017 – Supersport - Garcia s’offre la couronne mondiale !

1er juin 2017 – Supersport - Sofuoglu vers un sixième titre ?

Dernières brèves sur: Supersport

26 février 2012 – Supersport - Philip Island : La grille de départ

25 février 2012 – Supersport - Philip Island : Classement du vendredi

5 septembre 2011 – Supersport - Classement du Grand Prix du Nürburgring

1er août 2011 – Supersport - Classement du GP de Grande Bretagne

11 juillet 2011 – Supersport - Brno : Classement de la course

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Derniers articles

28 septembre 2019
WSBK - Tous à Magny-Cours !

23 septembre 2019
Endurance - Le SERT remporte le Bol d’Or

22 septembre 2019
Endurance - Le Bol d’Or a repris à 6h00 ce matin

9 septembre 2019
WSBK - Et de huit pour Rea à Portimao !

7 septembre 2019
WSBK - La 400ème au Portugal !

6 septembre 2019
Endurance - Bol d’Or : YART domine les tests

25 août 2019
Endurance - Retour sur la saison 2018-2019

6 août 2019
Endurance - Rendez-vous au Bol d’Or


Dernières brèves

15 septembre 2016
Endurance - Le calendrier du FIM EWC 2016/2017

11 avril 2016
24 Heures du Mans - Classement final

9 avril 2016
24 Heures du Mans - La grille de départ

8 avril 2016
24 Heures du Mans - Classement du jeudi

3 mars 2016
Endurance - Calendrier 2016

27 février 2016
SBK - Calendrier 2016 World Superbike

20 septembre 2015
Endurance - Bol d’Or : Classement à 6h00

19 septembre 2015
Endurance - Grille de départ du Bol d’Or


Mots clés

JCup Feu Vert,

Grand Prix d’Autriche,

Valentino Rossi,

Bimota,

Circuit de Sugo,

Grand Prix des Etats-Unis,

Nico Rosberg,

SX,

Championnat de France Superbike,

Trophée Andros,

Ralf Schumacher,

Jean Eric Vergne,

Scuderia Toro Rosso,

Loris Capirossi,

Grand Prix du Qatar,

Red Bull Racing,

Toyota,

USF2000,

Heikki Kovalainen,

Rallye du Mexique,

Circuit de Valence,

Takuma Sato,

DTM,

Rallye de l’Acropole,

Sébastien Buemi,

Flavio Briatore,

Renault Clio R3 Trophy,

Grand Prix de Grande-Bretagne,

Gilles Panizzi,

Fabia Cup,

Superstock,

FOTA,

Formula Premium,

Superleague Formula ,

Volkswagen,

Didier Auriol,

Robert Kubica,

Epsilon Euskadi,

Circuit de Motegi,

Eddy Irvine,


Newsletter

Votre email :
S'abonner
Se désabonner