News et infos des sports mécaniques, F1, WRC, ERC, MotoGP, SBK... depuis 1998
Vous êtes ici : Accueil -> GT & Protos -> WEC - Tréluyer heureux de retrouver ses sensations au volant



WEC - Tréluyer heureux de retrouver ses sensations au volant

D 24 septembre 2016     H 07:26     A Patrice Girard     C 0 messages




agrandir

Si Benoît Tréluyer et ses coéquipiers Audi Sport, Marcel Fässler et André Lotterer, n’ont pas décroché le résultat espéré aux 6 Heures du Circuit des Amériques la semaine dernière (15-17 septembre), l’essentiel était ailleurs pour le Normand. Contraint d’observer ses camarades depuis le bord de piste pendant quasiment trois mois suite à une blessure au dos, Benoît était heureux de retrouver le championnat du monde d’Endurance FIA. Mais surtout ses sensations au volant de l’Audi R18 n°7.

Cette sixième manche de la saison, le triple vainqueur des 24 Heures du Mans l’attendait avec impatience après son retour avorté au Mexique deux semaines auparavant. Tréluyer avait certes pu rouler en essais libres sur l’Autódromo Hermanos Rodríguez mais, en accord avec Audi, il avait finalement pris la sage décision de différer sa rentrée pour être certain de revenir au top de sa forme.

« J’aurais pu piloter à Mexico, mais il n’y avait aucun intérêt à risquer une nouvelle blessure alors que le rendez-vous d’Austin avait lieu 15 jours plus tard, explique Benoît. Marcel et André ont effectué un superbe travail à deux, mais au Texas il fallait absolument pouvoir compter sur trois pilotes.

L’écurie et moi n’avons pas regretté le forfait du Mexique. Au niveau des vertèbres, ç’allait. Par contre, au niveau musculaire, je n’avais eu qu’une petite semaine pour vraiment me préparer. C’était trop juste.

Tout est rentré dans l’ordre à Austin et je n’ai rencontré aucune gêne, tant pour me glisser et sortir de l’habitacle qu’en matière de pilotage. »

Lavage sans eau auto et moto NOLINE

Il faut dire que l’Alençonnais n’a pas ménagé ses efforts pour assurer un retour à 100%. Resté dans la région entre les deux épreuves de la tournée américaine du FIA WEC, Tréluyer a ainsi avalé les kilomètres à vélo lors d’un sacré périple en Californie.

« À l’origine, nous nous étions dit que ce serait bien de rester tous ensemble entre les deux courses, mais il y a eu pas mal de désistements, détaille-t-il. On s’est retrouvés tous les deux avec Marcel et l’on s’est rendu compte que si nous allions à la plage, nous allions griller, manger des énormes steaks et grossir à vue d’œil !

On voulait faire du sport, c’était l’idée. Et relever un défi. C’est là que j’ai pensé à rallier San Francisco à Los Angeles en plusieurs jours. Nous nous sommes répartis les tâches : à moi de trouver les vélos, à lui de gérer les villes-étapes et les hôtels. Il a été plutôt optimiste de vouloir faire le trajet en cinq jours avec une moyenne quotidienne de 150 km ! Mais bon, finalement, on a géré. »

Après avoir reçu le feu vert pour concourir aux 6 Heures de COTA, Benoît n’a pas voulu mettre la charrue avant les bœufs et a préféré procéder par étapes. Une méthode qui a porté ses fruits.

« Au début, pour me remettre dans le bain et me faire plaisir, les gars ont voulu que je fasse la qualification. Pour un retour après plusieurs mois d’inactivité, j’ai trouvé que c’était un brin prématuré et préféré décliner. C’était plus judicieux de faire rouler André et Marcel, et ç’a payé puisqu’ils ont mis l’auto en pole !

Pour ma part, je me suis d’abord contenté de relais en pneus usagés pour me remettre en confiance lors des séances libres. J’avais effectué de bons tours, mais je ne pensais pas être à 100% ! Heureusement, ces petites inquiétudes ont tout de suite disparu. Dès que j’ai eu un train de pneus neufs, j’ai retrouvé toute ma sensibilité.

Revenir au niveau où j’évoluais avant la chute en quelques mois seulement, c’est une énorme satisfaction et un gros soulagement. J’avais certes confiance, mais il subsiste toujours un petit doute tant que tu n’es pas remonté dans la voiture. »

Côté piste, l’Audi R18 a de nouveau confirmé son niveau de performance même si un ensemble de faits de course a empêché le trio de la n°7 de convertir leur belle pole position en victoire. En tête après quatre heures de course, Tréluyer et ses compères ont vu la Porsche n°1 prendre l’avantage à la faveur d’un arrêt « gratuit » lors d’une neutralisation sous drapeaux jaunes. Pas une première cette année.

« La voiture est super rapide, l’équipe a très bien travaillé, mais les événements jouent constamment contre nous,regrette Benoît. Les dernières courses ont été perdues à cause des « Full Course Yellow ».

À Austin, une nouvelle fois, nous avions 35 secondes d’avance avant la neutralisation et nous ressortons 20 secondes derrière. La procédure est censée être plus juste que la Voiture de Sécurité mais c’est l’inverse. Frustrant ! »

Reparti le couteau entre les dents pour récupérer les commandes de l’épreuve, le Français revenait sur la voiture de tête lorsqu’un accrochage avec un concurrent GT a douché les espoirs de succès de l’Audi R18 n°7.

« C’est un incident de course. J’étais loin de penser qu’il allait autant se déporter vers l’extérieur. Il n’a pas pu réagir à temps. C’est dommage. »

Finalement sixièmes au Texas, Tréluyer, Fässler, et Lotterer ont déjà le regard tourné vers le Japon, un pays où Benoît conserve de nombreuses attaches et une jolie cote de popularité. Après les contretemps des dernières manches, le Normand a fixé un objectif limpide pour les 6 Heures de Fuji (14-16 octobre).

« Il nous faut la victoire absolument. Un succès, et la machine repart comme jamais. J’en suis convaincu ! »


D’après un communiqué de Benoit Tréluyer

Derniers articles sur: Championnat du Monde d’Endurance (WEC)

21 mars – WEC - Sebring : Larbre Compétition au pied du podium

19 mars – WEC - Performance et pluie à Sebring

23 novembre 2018 – WEC - Shangai : Cinquième arrivée consécutive pour Larbre Compétition !

20 novembre 2018 – WEC - TDS Racing : A 50 secondes près...

18 octobre 2018 – WEC - Fuji : Larbre Compétition cinquième en LMP2

Dernières brèves sur: Championnat du Monde d’Endurance (WEC)

8 mai 2016 – WEC - Classement des 6 Heures de Spa

21 novembre 2015 – WEC - Grille de départ des Six Heures de Bahrein

2 novembre 2015 – WEC - Classement des Six Heures de Shangai

12 octobre 2015 – WEC - Classement des Six Heures de Fuji

20 septembre 2015 – WEC - Classement des Six Heures d’Austin

Un message, un commentaire ?
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Derniers articles

24 avril 2019
GT-FFSA - Résultats blancs mais Alpine dans le coup !

23 avril 2019
Carrera Cup - Güven prend la tête du championnat

18 avril 2019
Carrera Cup - Marvin Klein rejoint Martinet by Almeras

18 avril 2019
GT4 - Mirage Racing en ordre de marche !

17 avril 2019
Blancpain - Des débuts constructifs pour Tech 1 Racing

17 avril 2019
Carrera Cup - De jeunes espoirs au rendez-vous

16 avril 2019
ELMS - Castellet : Premier podium pour le Team Duqueine

16 avril 2019
GT4 - Monza : Débuts difficiles pour Soheil Ayari


Dernières brèves

20 juin 2016
24 Heures du Mans - Le classement final

19 juin 2016
24 Heures du Mans - Classement à 00h00

16 juin 2016
24 Heures du Mans - Classement des qualifications 1

15 juin 2016
24 Heures du Mans - Le programme de la semaine

8 mai 2016
WEC - Classement des 6 Heures de Spa

21 novembre 2015
WEC - Grille de départ des Six Heures de Bahrein

2 novembre 2015
WEC - Classement des Six Heures de Shangai

12 octobre 2015
WEC - Classement des Six Heures de Fuji


Mots clés

Haas Racing,

Jean Alesi,

Historique,

Honda,

Circuit de Monza,

Cosworth,

Sébastien Buemi,

Grand Prix d’Espagne,

Arrows,

BTCC,

Sidecar,

Rallye de Finlande,

Dirt Bike,

GT,

Circuit de Motegi,

Formule Campus,

Grand Prix des Etats-Unis,

Kenneth Erikkson,

Formula Zetec,

Shinya Nakano,

Volkswagen,

Force India,

Formule Renault,

Ducati,

Sauber,

Rallye du Japon,

Circuit de Jerez,

Allan McNish,

Pastor Maldonado,

Raid,

Juan Pablo Montoya,

Durango,

Grand Prix de France,

Auto Cross,

Caterham F1,

ChampCar,

Grand Prix du Brésil,

Kawasaki,

Giedo Van Der Garde ,

Dakar,


Newsletter

Votre email :
S'abonner
Se désabonner